Malĉastecoj

La salope dans son environnement naturel.En espéranto, le mot salope se dit malĉastulino, ce qui signifie littéralement : femme qui n’est pas chaste. Mi renkontis mian edzinon ĉe pasintjara Malĉastulino marŝo. – J’ai renconté mon épouse lors de la Marche des salopes de l’an dernier. En toute logique, Slut shaming devrait se traduire par malĉastulino hontigado. Or, les féministes espérantistes préfèrent hontigado laŭ aspekto (humiliation d’après l’apparence). C’est plus poli, mais étant une amoureuse transie des salopes (et, je dois bien l’admettre, étant une salope moi-même), je regrette qu’on s’abstienne ainsi de les nommer franchement. I’m slut and I’m proud, querisse!

Ce qui est bien avec la neutralité de l’esperanto, c’est que les hommes aussi peuvent être des salopes (amen to that, sister!) : on dit alors qu’il est un malĉastulo. Li havas edzinon, kvar amantinoj kaj du geja fiki-amiko. Kia maĉastulo! – Il a une épouse, quatre maîtresses et deux fuck-friends gay. Quel équivalent masculin de salope! Je doute toutefois que ces messieurs-salopes subissent beaucoup de hontigado laŭ aspekto – quoi que, nos sociétés occidentales étant bâties sur une solide fondation de honte, ça finira bien par arriver tôt ou tard…

Lorsque la malĉastulino est particulièrement salope, on peut dire qu’elle est une perversiulino  (une perverse), voire une diboĉemino (une débauchée) : Tiu perversa malĉastulino indulgas en dib ekde la kontrolo parental ne plu funkcias sur la komputilo de sia paĉjo, tiu perversa malĉastulino indulgas en diboĉa.Cette salope perverse se livre à la débauche depuis que le contrôle parental ne fonctionne plus sur l’ordinateur de son papa. Si elle est si salope que ça justifie un internement préventif, on la traitera vraisemblablement de nimfomaniulino (nymphomane) : En 1850, ni nomis ilin nimfomaniulinoj. Hodiaŭ, ili estas simple nomitaj fraŭlinoj. – En 1850, on les traitait de nymphomanes. Aujourd’hui, on les appelle tout simplement des célibataires.

Par contre, si sa saloperie est fine, distinguée et valorisée, on n’hésitera pas à la qualifier de libertino (libertine), voire de pluramemulino (polyamoureuse) : Antaŭe, mi diris ke mi estis diboĉema. Nun mi diras ke mi estas pluramemulino – estas pli ŝika.Avant, je disais que j’étais libertine. Maintenant, je dis que je suis polyamoureuse –c’est plus chic.

Enfin, il existe une toute autre sous-catégorie de malĉastulino : celle des travailleuses du sexe – mais ça, j’en parlerai plus en détail dans une autre note.

Connaissez-vous d’autres mots pour désigner les salopes en espéranto?

Ĉu vi konas aliajn vortojn por inaj malĉastulinoj en esperanto?

 

Advertisements

Respondi

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Ŝanĝi )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Ŝanĝi )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Ŝanĝi )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Ŝanĝi )

Connecting to %s